mercredi, février 14, 2007

et je cours encore..

depuis que je suis née j'ai pas arreté de courrir, et je cours toujours.
dés que j'ai commencé à marcher, j'ai couru pour attrapper le premier siege ou mur qui pourrait me servir d'appui.
apres cela j'ai commené à courrir pour rattraper ma maman partout ou elle va, croyant qu'une fois accrochée à ses jupes , je tenait le monde avec mes deux mains...
durant des années ensuite, j'ai continué à courir dans tout les sens, j'ai couru pour etre à l'heure, j'ai couru pour rattraper un beau goss, j'ai couru des risques, j'ai couru dérriere des rêves perdus...
Mais c'est à la fac ou j'ai le plus couru, j'ai couru plus vite que le vent pour essayer d'echapper, pour m'évader de ce trou qui grouille de rats affamés et enragés qui se nourissent de haine et de complexes.
Sortie de la fac j'ai cru que l'ere de courir s'est achevée, et que je vais enfin pouvoir marcher, marcher à pas tranquils, mais helas, je cours toujours, je cours du matin au soir...
j'ai pas encore 25 ans et je commence à perdre le souffle tellement j'ai couru, je suis fatiguée de courir, je suis lasse de courir, avec une seule jambe...

8 commentaires:

bea a dit…

Zut ! Flûte !
J'ai raté mon train ...
La journée commence mal et j'aime pas bien.
C'est toujours le même refrain,
J'ai couru dans la ville
Tout ça pour rien !
J'avais décidé d'aller un peu loin,
Pour changer l'air qu'il y a dans mon train-train.
Perdue ma journée, perdu mon entrain ,
Satanée cité toujours me retient.

De courir dans la boue,
De m'en mettre partout.
De me foutre de tout,
Animal avant tout.
Courir ! faut courir,
En milieux Urbain,
Doubler en bus les ennuis quotidiens.
Courir et mourir pour un butin
Qu'on doit remettre en jeu le lendemain
J'avais décidé d'aller un peu loin,
Pour plus sentir le grand train citadin ;
La ville m'à coûté si cher que demain,
Je m'en vais loin vivre de trois fois rien ...

Je vais courir dans la boue,
Et m'en mettre partout.
Me foutre de tout,
Animal avant tout.
Demain j'mets les bouts,
Loin des machines à sous ;
Demain, j'oublie tout,
Adieu villes de fous !!!
City, City, Sad city catch me
...
J'avais décidé de partir un brin,
D'aller chanter tout nu dans les sapins,
Oui! c'est décidé je m'en vais demain,
Si toutefois je rate pas mon train.

Anouar a dit…

Je ne sais pas si c'est pas méchant le proverbe qui dit: "Eddenya jariii wil kaber raha".
Manna: c'est la vie, ne stress pas : Tomorrow is another day.

Sami III a dit…

cours! forest euh manna, je veux dire, cours! :)
même si tu cours plus vite, tu n'arriveras pas forcément plus rapidement, courir ça fatigue et ça gâche le plaisir le but à l'arrivée
courage

Otherside a dit…

Mieux vaut courir avec une seule jambe que de stagner avec deux ...
Bon c´est le truc que je me repete pour ne pas trop me poser de questions sur ce sprint mono-jambe dans lequel j´exelle depuis que j´ai appris la posture bipède :D l´essentiel c´est que ca a de l´effet! lol

Si ca te dit un challenge d´une course vitesse sur une seule jambe fais signe :P Ama ya dhnoubi kan tirba7ni lol

All the best ;)

manna a dit…

@ bea: mortel le poeme, j'adore..
@ anouar: c'est pas mechant du tout mais ca reste à verifier ce proverbe..
@ sami: ty winek? ech hall ghiba?
@ othrside: ca fait tellement longtemps que je cours avec une seule jambe et je defie toute personne dans ce genre de course :p

vanilia a dit…

g le même âge que toi et moi aussi je cours, je cours tous les matins pour arriver à l'heure à la fac, je cours tout-au- long de la journée pour trouver une place à l'amphi et je cours le soir pour ne pas arriver en retard à la maison.
C'est le rythme de notre quotidien, il faut s'y faire pour ne pas craquer.

psynaj a dit…

inspire avec le nez et expire avec la bouche :)
non c'est vrai on n'arrte pas de courir, et les jours s'envolent...

wise man a dit…

ça me rapplle de film forest Gump.
Tu as eu de la chance de ne pas courir derriere les Bus.
Je ne me souviens pas avoir rattrappé le bus le matin quand j'étais étudiant et pourtant je ne courais pas, sauf s'il s'agit des exams. Mais g bien couru quand j'étais petit pour ne pas rentrer tard à la maison le soir, parcque si je dépasse l'heure permise...